Bun Hay Mean, beaucoup plus loin que le stand-up

L’humoriste qu’on ne présente plus joue Le Monde appartient à ceux qui le fabriquent à La Nouvelle Eve (Paris 9ème). Un moment magique.

Bun Hay Mean est un humoriste à part. Il a fait, et depuis quelques temps maintenant, de la scène son jardin public, lui qui les a longtemps connu dans ses périodes de galère. 

Dans son spectacle poétiquement nommé Le Monde appartient à ceux qui le fabriquent, l’humoriste franco-cambodgien évoque, dans une savoureuse alternance de tendresse pure et de vannes efficaces, l’histoire de ses parents. Ces derniers ont fui le Cambodge et les khmers rouges pour s’installer à Bordeaux. C’est là que Bun Hay Mean va faire ses premières armes, là, aussi, qu’il va réfléchir son monde. Au fil de ses interventions, de ses scènes, il ira plus loin que le stand-up. 

Un spectacle qui pose les bonnes questions

Car, en effet, Bun Hay Mean va plus loin que le stand-up. Son angle à lui, c’est la position absurde qu’occupe l’espèce humaine dans ses décisions. Pourquoi gagner sa vie ? Quel est le sens du mot élite ? Pourquoi sommes-nous gouvernés ? Ne peut-on pas prendre son destin en main plutôt que de le confier à des décideurs ? 

C’est en ce sens qu’il nous rappelle Dave Chappelle, cette légende de l’humour qui a décidé d’aller plus loin que le schéma classique micro-vannes-rires. Le spectacle de Bun Hay Mean, dans sa construction, est une espèce de conférence sociologique qui mêle la fonction première du stand-up à quelque chose de plus poétique, où tout est plus sain, plus serein en quelque sorte. 

Il est évident qu’on ne saurait que conseiller un tel chef d’oeuvre. 

“Le Monde appartient à ceux qui le fabriquent”, Bun Hay Mean

La Nouvelle Eve (Paris) les jeudi, vendredi, samedi et dimanche. 

C’est quoi BLONDE COMEDY ?

Blonde c’est un média, une agence évènementielle, un studio de production.

Ici, vous pouvez :